La bienveillance à l’école

L’éducation telle que je la conçois ne peut se passer de bienveillance. En effet, les enfants naissent naturellement empathiques et bienveillants, mais il faut parfois réintégrer des attitudes que l’on a désappris dans un environnement parfois pressant, violent, compétitif, non respectueux des rythmes et des spécificités de chacun.

L’enfant apprend quand il se sent en sécurité, d’abord par imitation, motivé par son intérêt, en interaction avec ses pairs, par la découverte et de multiples essais-erreurs. Quoi de plus naturel pour nous que la marche ou la parole, mais ces compétences nous ont demandé un long temps d’apprentissage, non sur les bancs d’une école mais à l’école de la Vie.

Dans un lieu qui accueille les enfants pour des apprentissages en collectivité, des modalités pédagogiques basées sur la coopération sont à mettre en oeuvre, afin de réhabiliter le statut positif de l’erreur, de l’entraide et du tutorat. Des outils simples d’expression de ses émotions et de communication non violente peuvent également être utilisés, pour apprendre à gérer les conflits, les frustrations, vivre sereinement ensemble et prendre la responsabilité de ses actions. Les enfants expérimentent ainsi que l’on peut apprendre en se sentant bien avec soi-même et avec les autres, ce qui augmente leur confiance et leur estime de soi, tout comme leur intelligence sociale et émotionnelle.

enf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s